« Allô, merci de m’écouter. J’ai fumé mon premier joint dans un party avec ma chum. Comme de fait, j’ai trouvé ça cool. Maintenant, il faut que je fume chaque jour pour me sentir bien. Ça me fait peur », dit Cloé à son interlocuteur lors d’un appel vidéo.         

Tous les moyens sont bons pour soutenir les élèves en cette année scolaire pas comme les autres. Les équipes-écoles doivent parfois faire preuve de créativité pour y arriver. C’est exactement ce qu’ont réussi à faire des membres du personnel de l’École secondaire du Versant.   

L’établissement scolaire vient de lancer « Peux-tu m'aider? », une série de vidéos mettant en lumière certaines préoccupations chez les jeunes et qui proposent des pistes de solution. La psychoéducatrice Janis Turbide fait partie des trois instigateurs du projet.  

 « Les vidéos ont été conçues par des élèves dans la classe d’art dramatique de ma collègue Marie-Claude Guay, mais sont basées sur la vraie vie. En raison de la crise, les jeunes sont beaucoup plus isolés à la maison et sur leur téléphone cellulaire. Ils sont donc exposés davantage à la cyberintimidation et aux conflits familiaux. On voulait créer quelque chose d’interactif qui répond aux besoins des élèves qui n’osent pas aller chercher les ressources », lance Mme Turbide.

50309692_2008440419255203_84284683029839872_o (1).jpg

Les défis engendrés par les mesures sanitaires ne font que s’ajouter aux enjeux que vivent déjà les élèves au quotidien. Selon la psychoéducatrice, l’intimidation, l’anxiété et la dépendance aux drogues et à l’alcool, notamment, peuvent s’accroître en raison de la pandémie et ne doivent pas être négligées. 

Les séances vidéos ont été réalisées par l’enseignant en mathématiques et en montage multimédia, Anthony Hart-Dionne. « Tu me conseilles d’aller voir qui? », peut-on entendre à la fin de chacune d’entre-elles. La personne qui visionne le témoignage fictif entend ensuite la réponse de différents intervenants, comme une technicienne en travail sociale, un enseignant, une directrice adjointe ou un camarade de classe.

« Ils donnent leurs conseils et partagent leur expérience. Certains invitent les élèves à venir les rencontrer, d’autres les réfèrent à la bonne ressource. Les outils qu’ils proposent viennent du cœur », explique Mme Turbide.         

Depuis quelques jours, des affiches sont apposées un peu partout dans l’établissement. Un code QR permet aux élèves, à l’aide d’une application numérique, de visionner les témoignages et de connaître les personnes-ressources à leur disposition.    

« On voulait utiliser une façon différente d’aider les élèves dans le besoin. Souvent, ils n’ont pas tendance à parler. On veut les sensibiliser à l’importante de le faire et leur démontrer que les adultes sont là pour les accompagner. Il faut briser les barrières du silence », souligne le directeur de l’école, Pierre Girard.

découvre le projet « Peux-tu m'aider? »